ETIENNE Jean-Claude

Peinture-dessins
ESSAI DESCRIPTIF D’UNE DEMARCHE PICTURALE

GOUACHE/FUSAIN/ENCRE/PLUME METAL
PAPIER A LA CUVE FILIGRANE : JOHANNOT/MOULIN DU GUE

Ainsi, adoptés de longues dates déjà, matières, techniques et supports, au demeurant simple d’emploi, faussement faciles, se sont imposés dans mon travail comme moyens d’expressions privilégiés.

Aussi, les matités de la gouache et ou ses dilutions translucides, le velouté des noirs dégradés des grains du fusain avec, en contraste, la trace aiguë, incisive, décisive de la plume métallique, le tout souvent mêlé, sont devenus progressivement, obstinément, pour moi, des évidences d’appartenance, avec, en plus, ce naïf bonheur d’explorer, d’exprimer dans le temps les multiples et variables caractéristiques des dites techniques.

Ainsi, sur ma table chevalet d’atelier, se superposent, se fondent, s’entremêlent, se fixent, se canalisent, comme une libre écriture, les gestes moteur d’expression(s) colorée(s) recomposant l’espace pictural.

Dans le temps et par lui, des sujets, des thèmes en développement, ou en repentir, se précisent, s’affirment et prennent un aspect « sériel » non dépourvu de mouvances et modulations subtiles ou contrastées aussi qu’inattendues, multipliant le renouveau possible « des points de vue ».

Ainsi posé devant nous, le résultat de cette quête, nous apprendrait, entre autre, que la modestie et le doute « positif » « possessif » seraient comme une retraite acceptable et garants d’une « temporelle satisfaction » ?

Je souligne mes travaux par des « titres » choisis et significatifs en recherche de concordances valables avec le contenu exprimé.

---DU CIEL DANS L’ETANG - LE JARDIN D’OFAHYa - DANS LA COTE - BRUIZE - LES ROCHES NOIRES- OR - HORIZON GRIS, etc..

Ainsi serait construit, composé, monté, ajusté, « fait », dans le silence recherché de l’atelier, l’humble emploi du temps du peintre à la quête de lui-même en relation au monde, bien entendu, être ou ne pas être serait ainsi une des conséquences d’un acte créatif !
Et pour le dire, avec des gestes d’artisan, accompagné d’un secret désire de toucher au but, animé de doutes « fertiles » et trouver, si possible,
LE VISIBLE ACCORD LUMINEUX DES COULEURS Février 2016
ETIENNE